Boeuf de kobe : un petit voyage au Japon pour déguster cette viande ?

Boeuf de kobe : un petit voyage au Japon pour déguster cette viande ?

Le Japon est un pays connu particulièrement pour le bœuf de Kobe, une race exceptionnelle de beauf qui allie succulence et douceur. Il justifie l’intérêt majeur qu’on porte à la région nipponne, et suscite auprès des touristes engouement et impatiences. Ils n’ont qu’un principal désir en s’y rendant : déguster la viande du beauf de Kobe. Comment planifier un séjour en terre nipponne pour manger le beauf de Kobe ? Que faire après pour finir son séjour en beauté ?

De quel pays est originaire le boeuf de Kobe ?

Le beauf de Kobe est une viande japonaise. Elle est produite exclusivement dans la ville préfecture de Hyōgo où elle connaît un encadrement strict afin de ne rien perdre de sa réputation. Généralement confondue au bœuf japonais wagyu, elle résulte du croisement de deux races de beaufs. Notamment, la race Japanese Black et le Tajima.

Quelle est la différence entre les bœufs de Kobe et Wagyu ?

Le Wagyu est une lignée qui compte à lui seul quatre races distinctes et pures de bœufs. Nottament, Japanese Brown, Japanese Polled, Japanese Shorthorn, et Japanese Black. Un quelconque bœuf issu d’une de ces quatre races peut porter le nom Wagyu. Le Japenese Black est donc à la base un Wagyu. Néanmoins, lorsqu’elle est croisée à un bovin de la race Tajima, elle n’est plus un Wagyu, mais un bœuf de Kobe. Cela dit, on ne peut se permettre d’assimiler les bœufs de Kobe aux Wagyus.

Quelles sont les propriétés culinaires du beauf de Kobe ?

Le bœuf de Kobe est une viande qui suscite tant d’intérêt en raison de ses propriétés culinaires. Principalement, il a un goût assimilé à celui des noisettes qui ne ressemble à celui d’aucune autre viande sur terre. Ensuite, à l’inverse des viandes usuelles, il présente une texture extrêmement tendre. Sa viande fond sur la langue ce qui ne court pas les rues quand on parle de chairs d’animaux. Pour finir, elle est graisseuse, mais à la particularité de ne contenir que des gras instaurés, telle que l’oméga 3 qui ne présente aucun danger pour la santé. Leur consommation est d’ailleurs très recommandée, car ils participent à la réduction des maladies cardiovasculaires.

Quelles sont les formes commerciales du bœuf Kobéen ?

Les bœufs Kobéens sont généralement commercialisés à l’état frais. Néanmoins, ils entrent également dans la composition de nombreuses charcuteries notamment les saucisses et les jambons. Ces charcuteries ont l’avantage de pouvoir être consommées à l’état brut ce qui n’est pas le cas pour la viande à l’état frais. Outre ces possibilités, dans les restaurants et certains supermarchés, le bœuf Kobéen est également utilisé pour réaliser de nombreuses recettes atypiques.

Quel est le prix du bœuf Kobéen et de ses charcuteries ?

Le bœuf Kobéen à l’état frais est commercialisé au kilogramme. Le prix hors promotions d’un colis d’un kilogramme de bœuf Kobéen, est évalué en moyenne à 420 €, soit environ le triple du coût moyen d’un colis d’un kilogramme de bœuf classique en absence de promotions. Même en situation de promotions, les frais d’un colis d’un kilogramme de bœuf Kobéen ne sont généralement pas en dessous des 350 €. En ce qui concerne les charcuteries, les frais de vente hors promotions sont également très élevés. Pour acheter :

  • Un colis moyennant un kilogramme de saucisses qui sont les charcuteries les plus populaires, il faut prévoir en moyenne 460 € hors promotions ;
  • Un colis moyennant un kilogramme de jambons qui sont également des charcuteries très connues, il faut prévoir en moyenne 420 € hors promotions ;
  • Un colis moyennant un kilogramme de boudins qui sont des charcuteries peu populaires, il faut prévoir en moyenne 415 € hors promotions ;
  • Un colis moyennant un kilogramme de pâtés qui sont aussi des charcuteries peu populaires, il faut prévoir en moyenne 400 € hors promotions.

Quel est le coût de la livraison d’un colis de bœufs Kobéens ?

Le coût de la livraison d’un colis de bœufs Kobéens varie en fonction de nombreux critères. En particulier, le poids du colis et sa destination. En règle générale plus un colis pèse, plus le coût de sa distribution est élevé. De la même manière, plus un colis doit être distribué loin, plus les frais de distribution seront élevés.

Quelles autres viandes exceptionnelles peut-on déguster ?

Sur le territoire nippon, d’autres viandes exceptionnelles peuvent être dégustées. En particulier, le porc Mangalizta également appelé bœuf Kobe du porc. Il s’agit d’un porc présentant des propriétés culinaires semblables au bœuf de Kobe. Il ressemble d’apparence à un mouton et se démarque du porc blanc par son goût qualifié de supérieur. On retrouve également sur le marché des charcuteries de porc Mangalizta, mais aussi le porc Mangalizta à l’état frais.. Pour rejoindre le territoire japonais en départ de France, le moyen de voyage le plus avantageux qui s’offre à vous est l’avion. Il est le gage d’une traversée de qualité, confortable, rapide et sécurisé. Néanmoins, un voyage en avion a l’inconvénient de requérir assez de moyens financiers.

Comment rejoindre le Japon pour visiter le pays ?

Pour rejoindre le territoire japonais en départ de France, le moyen de voyage le plus avantageux qui s’offre à vous est l’avion. Il est le gage d’une traversée de qualité, confortable, rapide et sécurisé. Néanmoins, un voyage en avion a l’inconvénient de requérir assez de moyens financiers.

Quels sont les spots à voir au Japon ?

Il existe d’innombrables spots qui peuvent faire objet d’une visite durant un séjour dans la contrée japonaise. Les incontournables sont les jardins et les temples de Kyoto, les places culinaires de la préfecture de Hyōgo, le musée historique d’HIROSHIMA, le parc mémoriel de la paix et l’île DE MIYAJIMA.

La contrée nipponne est une destination exceptionnelle prisée tant pour son bœuf de Kobe que pour ses spots d’intérêt touristique. N’hésitez pas à la visiter !